Wednesday, June 23, 2021

 



Mardi 22 juin 2021. Øksneshavn-Svinøya

Il pleut. Nous prenons le petit-déjeuner dans le « dog-house », c’est plus clair qu’en bas et on voit dehors. Puis, bien équipés de cirés, nous partons en vélo 5 km vers l’est pour aller voir … devinez quoi… une station sismique qui est installée chez un éleveur de chèvres. Bonne balade et nous arrivons chez Hans Martin qui nous reçoit d’une façon fort sympathique. Nous apprenons pleins de choses sur les chèvres. Elles sont à l’intérieur quand nous arrivons parce que la traite n’est pas finie. Puis elles sortent et disparaissent dans la nature. Hans Martin a un immense domaine comprenant prairies, collines et montagnes. Il nous raconte que dans la montagne, les chèvres sautent de pierre en pierre même lorsque c’est très raide. Elles ont le pied sur. Elles rentrent, en principe, d’elles-mêmes le soir. Il nous parle aussi d’une maladie qui a affecté ses chèvres il y a quelques années. Il avait fallu en abattre beaucoup et même détruire la bergerie. Il produit du lait et un camion vient chercher le lait tous les trois jours. En attendant il met le lait dans un réservoir réfrigéré de 2000 l. Puis après un bon café, nous allons voir la station sismique. Rien à voir avec Gravdal qui était une vieille station. Celle-ci est nouvelle, installée l’année dernière. Jens descend dedans et constate que tout est en bon état. Après avoir remercié Hans Martin de son bon accueil, nous repartons, il ne pleut plus. Nous avons le choix : rentrer vers l’ouest au port (5 km) ou aller plus loin sur la route, 9 km jusqu’au village où Hans Martin nous a conseillé un restaurant, « Den Sorte Gryte » (La marmite noire). Nous allons vers la marmite noire. C’est en fait un couple qui eux aussi élève des chèvres et dont la fille a ouvert un restaurant. Mais quand nous arrivons, nous trouvons le restaurant fermé, seule la boutique qui vent des produits de la ferme est ouverte. Nous achetons du brunost (fromage de chèvre brun norvégien), des côtelettes de chèvre et quelques bricoles. La dame nous montre la salle de restaurant qui du premier étage a de grandes vitres donnant sur la bergerie. Et nous rentrons, bien affamés après 28 km. Bon lunch au bateau et nous partons. Il est presque 4 h et nous ne faisons qu’un tout petit trajet. Nous ancrons dans une grande et belle baie, le soleil brille, c’est idyllique. Jens va faire un tour en annexe en utilisant le moteur électrique et j’écris le blog … que je ne peux pas publier. Nous dinons au soleil des côtelettes de chèvre puis allons tous les deux « à la plage » en annexe. C’est vrai, c’est une belle plage de sable blanc. Si l’eau n’était pas si froide … Je prends une photo du coucher de soleil à 23 h 30, pas de soleil de minuit encore aujourd’hui, il se couche derrière des montagnes.

Distance Øksneshavn-Svinøya : 7 mn (13 km)

Florvåg-Svinøya: 669 + 7 = 676 mn (1 217 km)   

 

Tuesday 22 June 2021. Øksneshavn-Svinøya

It is raining. We have breakfast in the dog house, it is brighter than downstairs and we can see outside. Then, well equipped in oilskins, we set off on our bike 5 km east to see… guess what… a seismic station that is installed at a goat farmer's house. We have a good ride and we arrive at Hans Martin's, who receives us in a very nice way. We are learning a lot about goats. They are inside when we arrive because the milking is not over. Then they come out and disappear in the nature. Hans Martin has a huge estate comprising meadows, hills and mountains. He tells us that in the mountains, goats jump from stone to stone even when it is very steep. They have a very secure footing. In principle, they come home on their own in the evening. He also tells us about a disease that affected his goats a few years ago. Many had had to slaughtered and even the sheepfold had to be destroyed. He produces milk and a truck comes to collect the milk every three days. In the meantime, he puts the milk in a refrigerated 2000 l tank. Then after a good coffee, we go to see the seismic station. Nothing to do with Gravdal which was an old station. This is new, installed last year. Jens climbs in and sees that everything is in good condition. After thanking Hans Martin for his warm welcome, we leave, it is no longer raining. We have the choice: head west to the port (5 km) or go further on the road, 9 km to the village where Hans Martin recommended a restaurant, "Den Sorte Gryte" (The black pot). We go to the black pot. It's actually a couple who also keep goats and whose daughter has opened a restaurant. But when we arrive, we find the restaurant closed, only the shop that sells products from the farm is open. We buy brunost (Norwegian brown goat cheese), goat chops and a few small things. The lady shows us the dining room which on the first floor has large windows overlooking the sheepfold. And we go home, very hungry after 28 km. We have a good lunch on the boat and we leave. It’s almost 4:00 am and we’re just making a short trip. We anchor in a large and beautiful bay, the sun is shining, it's idyllic. Jens is going for a dinghy ride using the electric motor and I'm writing the blog ... which I can't publish. We dine in the sun on goat chops and then both go “to the beach” in the dinghy. That's right, it's a beautiful white sand beach. If the water weren't so cold ... I take a photo of the sunset at 11:30 p.m., no midnight sun yet today, it's setting behind mountains.

Distance Øksneshavn-Svinøya: 7 nm (13 km)

Florvåg-Svinøya: 669 + 7 = 676 nm (1,217 km)


Petit-déjeuner dans le poste de pilotage
Breakfast in the dog-house


En route
Let's go


Les chèvres
The goats


Jens, Hans Martin
La/the station


Jens descend dedans
Jens goes down inside


Hans Martin, Jens


La/the station


Hans Martin a aussi 5 vaches de la race "Telemark", une vieille race norvégienne
Hans Martin has also 5 "Telemark" cows, an old Norvegian race


Fenêtre de la salle de restaurant qui donne sur la bergerie
Restaurant window over the sheepfold


Retour
On our way back


La mer découvre beaucoup
At low water, the sea goes far away


Bye, bye Økneshavn


Jens dans l'annexe
Jens in the dinghy


La plage
The beach


La plage
The beach


La seule maison que nous voyons, mais elle est vide
The only house we see, but it's empty


Maja ancrée
Maja, anchored


Coucher de soleil, 23 h 30
Sunset, 11:30 pm


Notre/our trace: Svolvær-Øksneshavn-Svinøya


Storkenebb
Geranium des prés
Meadow geranium
Geranium pratense
Økneshavn






































 



Lundi 21 juin 2021. Svolvær-Øksneshavn

Il pleut, le beau temps est fini pour cette fois. Jens va faire des courses et je sors quelques minutes après lui, juste comme un voilier arrive. Je l’aide à s’amarrer et j’aime bien son nom. Je vais faire quelques photos pour montrer comme Svolvæer est une ville touristique, dommage que je ne les ai pas faites hier sous le soleil. Je refais aussi une photo de la fleur d’hier avec mon téléphone et l’envoie à Plantnet, mais ils ne trouvent pas. Ils l’envoient à un autre site qui lui trouve ! Lonicera involucrata. Nous partons à 10 h 20, sous la pluie. Jens m’a annoncé une bonne nouvelle : d’ici à Tromsø, ce sera presque tout le temps sur des fjords, ça c’est bien. Les paysages sont beaux, hautes montagnes enneigées parfois, mais tout est gris, gris. Nous passons une partie plus ouverte mais les vagues restent bien petites, pas de problème. Nous arrivons à Øksneshavn à 15 h 20. Nous avons navigué 5 heures et fait seulement 22 milles nautiques, nous avons eu tout le long le vent et le courant contre. Øskneshavn (ou Øksneshamn) est situé dans une baie bien protégée et nous sommes surpris de voir deux longs pontons où de nombreuses places sont occupées. Nous nous mettons en bout de ponton et quelques minutes après une jeune fille arrive en petit bateau et avant même de nous dire bonjour nous annonce que toutes les places sont privées, pas aimable du tout. OK, on verra, nous allons en promenade à pied. Jens parle avec un homme qui confirme que les places sont privées et explique que ce sont des gens qui viennent en voiture jusqu’ici, laissent leur voiture et prennent leur bateau pour aller à leur « hytte » sur des iles. Il n’y a pas une maison, c’est un peu au milieu de nulle part. Nous marchons un peu, sous la pluie et en revenant voyons sur un mur une liste des propriétaires des places (qui sont numérotées), avec leur numéro de téléphone. Jens téléphone au propriétaire de la place 52 où nous sommes et, pas de problème, nous pouvons rester une nuit. Jens pêche 2 minutes et nous avons notre diner, deux morues. Heureusement que j’avais fait le blog en route, il n’y a couverture ni pour le téléphone ni pour internet ici.

Distance Svolvær-Øksneshavn : 22 mn (40 km)

Florvåg-Øksneshavn: 647 + 22 = 669 mn (1 204 km)

Monday June 21, 2021. Svolvær-Øksneshavn

It's raining, the good weather is over for this time. Jens goes shopping and I go out a few minutes after him, just as a yacht arrives. I help it dock and I like its name. I'm going to take some pictures to show how Svolvæer is a tourist town, too bad I didn't take them yesterday under the sun. I also take a picture of yesterday's flower with my phone and send it to Plantnet, but they can't find it. They send it to another site that finds it! Lonicera involucrata. We leave at 10:20 am, in the rain. Jens told me some good news: from here to Tromsø it will almost always be on fjords, that's good. The landscapes are beautiful, high mountains sometimes snow-capped, but everything is gray, gray. We pass a more open part but the waves remain very small, no problem. We arrive at Øksneshavn, south of Hinnøy, at 3:20 pm. We sailed 5 hours and did only 22 nautical miles, we had the wind and the current all the way against us. Økneshavn (or Øksneshamn) is located in a well-protected bay and we are surprised to see two long pontoons with plenty of berths occupied. We put ourselves at the end of the pontoon and a few minutes later a young girl arrives in a small boat and even before saying hello announces that all the places are private, not friendly at all. OK, we'll see, we're going for a walk. Jens speaks with a man who confirms that the places are private and explains that these are people who drive up here, leave their cars and take their boats to their "hytte" on other islands. We walk a little, in the rain and on our way back we see on a wall a list of the owners of the places (which are numbered), with their telephone number. Jens calls the owner of place 52 where we are and, no problem, we can stay one night. Jens fishes for 2 minutes and we have our dinner, two codfish. Fortunately I did the blog on the way, there is neither phone nor internet coverage here.

Distance Svolvær-Øksneshavn: 22 nm (40 km)

Florvåg-Øksneshavn: 647 + 22 = 669 nm (1,204 km)


Un bleu! Le bateau que j'aide à accoster
A blue! The yacht i helped to dock


Tour pour les touristes
Trip for tourists


Idem


Il y a plusieurs grands hôtels
There are several big hotels
Svolvær


Bye, bye Svolvær


Une grande maison sur une petite ile
A big house on a little island


Varde
C'est bien marqué
It's well marked


Il pleut
it's raining


Montagnes avec de la neige
Snowy mountains


Nous arrivons à Øksneshavn ( ou Øskneshamn)
We arrive in Øskneshavn (or Øskneshamn)


Nous rencontrons un jeune lièvre
We meet a young hare


Promenade sous la pluie
Walk under rain


Grosses ancres de 1500 kg
Jens pense qu'elles sont pour tenir en place les élevages de saumon
Big anchors, 1,500 kg
Jens thinks they are to keep in place the salmon farms


Maja est tout au bout, là-bas
Maja is at the pontoon end, overthere


Anémones de mer géantes?
Giant sea anemones?


Drôles de choses sous l'eau. C'est vivant, cela bouge
Funny looking things under water. They are alive, they're moving

 

Jonsokkol
Bugle pyramidale
Pyramidal bugle
Ajuga pyramidalis
Øksneshavn



































 

 


Monday, June 21, 2021

 



Dimanche 20 juin 2021. Svolvær.

Très beau temps. Laila avait un jeton de douche de trop et me le donne, je prends donc une douche et me lave les cheveux. Nos jeunes viennent boire un café à 10 h, puis nous (Jens et moi) partons en promenade. Nous avons un but à Svolvær : retrouver un couple, Lars Erik et Toril, que nous avions connu à Preveza, en Grèce, en octobre 2019. Nous avions déjeuné ensemble et ils allaient mettre leur bateau à terre le lendemain. Je me souviens que leur bateau s’appelait : « In cod we trust » (Cf : In God we trust. USA). Jens téléphone à Lars Erik … qui est à Preveza! Nous avons une adresse sur sa carte de visite, donc nous y allons, espérant trouver Toril. Mais cette adresse est dans une zone industrielle où personne n’habite. Bon. Nous apprendrons ensuite que c’est là qu’il a son atelier. Nous revenons au bateau et déjeunons tous les quatre, Laila, Thorsten, Jens et moi, sur Syvsover. C’est drôle de se retrouver ensemble ici, mais bien sympathique. Après déjeuner nous repartons en expédition, sans succès. Nous rentrons pour dire au revoir à Laila et Thorsten qui partent vers Bodø, Laila rentre à Bergen le 23 pour travailler. Jens trouve l’adresse de Toril sur les pages jaunes et nous y allons, mais il n’y a personne. Il téléphone et elle est en visite à deux maisons de chez elle. Elle rentre et nous nous reconnaissons bien. Elle nous invite à boire un verre, au soleil sur son balcon à l’abri du vent. Nous retirons pull et anorak, il fait chaud. Nous reprenons contact avec plaisir. Elle part à Preveza mardi et ils vont commencer le grand retour, de Grèce à Norvège. Ils étaient descendus de Norvège en 2018 à peu près par la même route que nous, donc nous avons des références communes. A 5 h, nous rentrons. Nous avons invité Toril à diner sur Maja. Je fais le blog et Jens nous prépare un bon diner : filets de poulet bio cuits avec du riz et quelques légumes. Cela fait une sorte de rizotto qu’il relève avec une sauce un peu piquante de taco, mais comme ça pique un peu trop, il le radoucit avec de la crème. C’est très bon et on se régale. Bien sur, il a fait une salade, puis un plateau de fromages et pour terminer une mousse au chocolat. Jens a fait pivoter Maja et nous dinons tous les trois au soleil. Soirée très agréable et sympathique. Nous espérons que nous garderons le contact et que nous nous reverrons. Très belle soirée, ensoleillée jusqu’à 23 h, mais nous n’avons toujours  pas vu le soleil de minuit …        

Sunday June 20, 2021. Svolvær

Very good weather. Laila had one extra shower token and gives it to me, so I take a shower and wash my hair. Our young people come for a cup of coffee at 10 a.m., then we (Jens and I) go for a walk. We have a goal in Svolvær: to find a couple, Lars Erik and Toril, who we had known in Preveza, Greece, in October 2019. We had lunch together and they were going to put their yacht on land the next day. I remember their boat was called: "In cod we trust" (Cf: In God we trust. USA). Jens phones Lars Erik… who is in Preveza! We have an address on his business card, so we go there, hoping to find Toril. But this address is in an industrial area where no one lives. Well. We will learn later that this is where he has his workshop. We return to the boat and the four of us have lunch, Laila, Thorsten, Jens and I, on Syvsover. It's funny to be together here, but very nice. After lunch we set off again, without success. We return to say goodbye to Laila and Thorsten who are leaving for Bodø, Laila returns to Bergen on the 23rd to work. Jens finds Todil's address on the yellow pages and off we go, but there's no one there. He phones and she is visiting two houses from her home. She comes home and we recognize each other well. She invites us for a drink in the sun on her balcony sheltered from the wind. We take off the sweater and anorak, it's hot. We are happy to get back in touch. She leaves for Preveza on Tuesday and they will start the long journey back, from Greece to Norway. They had come down from Norway in 2018 by roughly the same route as us, so we have common references. At 5 am, we return to the boat. We invited Toril to dine on Maja. I do the blog and Jens cooks us a good dinner: organic chicken fillets cooked with rice and some vegetables. It makes a kind of rizotto which he spices up with a little spicy taco sauce, but since it’s a little strong, he softens it with cream. It's very good and we really enjoy it. Of course, he made a salad, then a cheese platter and finally a chocolate mousse. Jens has made Maja rotate and the three of us have dinner in the sun. Very pleasant and friendly evening. We hope that we will keep in touch and see each other again. Very beautiful evening, sunny until 11 p.m., but we still haven't seen the midnight sun ...


Thorsten, Laila, Jeannette
Maja


Svolvær


Svolvær


Svolvær


Syvsover, Maja


Lunch. Syvsover


Bye, bye Laila et Thorsten


Jens, Toril


Røst-Svolvær


Skjermleddved
Chêvrefeuille involucré
Black twinberry
Lonicera involucrata
Svolvær